Posts for Tag : Joie

Comment je me suis réconciliée avec mon corps

Mardi 5 septembre 2017, j’ai eu la joie d’être l’invitée de Pénélope Mutsaerts. Elle avait lu mon post « Le sexe et moi » sur Facebook et a eu envie de m’interroger sur ma réconciliation avec mon corps et la sexualité.

Voici la vidéo de l’interview :

Faire pipi sur le gazon  3

Il y a quelques jours, j’ai entendu la chanson d’un super groupe de femmes, les Sea Girls, Faire pipi sur le gazon. Comme c’était à la matinale de France Musique, et que j’adore les trucs décalés – on chante « faire pipi », mais à 4 voix et parfaitement juste, et en plus sur une radio huppée -, j’ai eu envie de partager la vidéo sur Facebook. Un élan du cœur !

Comme ma page est une page professionnelle, j’en profite pour mettre un petit mot. Je m’imagine dans la situation décrite et là, les gars de mon équipe – qui n’ont peur de rien, je le savais ! – m’envoient l’info : connexion à la Terre.

Donc j’écris :

« Hey ! MesReines !
Il y a longtemps que vous avez fait ce geste qui vous reconnecte à la Terre, à votre nature sauvage, à la vie, quoi ?!!! »

Et là – « méééé heu, ya kékun qui m’embête ! » ♥ – une personne me demande des précisions sur mon ressenti. En quoi faire pipi sur le gazon me connecte à la Terre ?

 

Ah…

 

Je laisse passer une nuit, ou deux, et voilà !

 

Faire pipi, je le fais tous les jours – vous aussi, je suppose 😉 – et dans l’eau des toilettes. Je tire immédiatement la chasse et hop, c’est comme si je n’avais pas fait pipi ! Ou plus exactement, c’est comme si je n’avais pas fait pipi sur la Terre. Comme si mes déchets – là, je parle des déchets de mon corps, mais c’est exactement pareil pour mes poubelles – n’avaient pas d’impact sur ma planète. C’est même comme s’ils partaient immédiatement de la planète, en cessant brusquement d’exister. A aucun moment, lorsque je fais pipi dans l’eau des toilettes, je ne ressens la connexion à ma planète. Pareil quand je pose mon sac d’ordures dans le container.

Parce que je ne vois pas où ça va ! Et comme je suis une fille de la ville, petit à petit, au fil de ma vie, la déconnexion s’est accentuée.

***

Faire pipi sur le gazon, j’ai dû le faire, petite. Je ne m’en souviens pas trop.

En revanche, j’ai un souvenir très précis des quelques fois où ça m’est arrivé ces dernières années.

Grâce à la maternité, à différentes lectures, à des rencontres aussi, j’ai amorcé une démarche de re-connexion avec ma planète, la Terre. Et avec mon corps – pour moi, c’est dans la même lignée. Je fais davantage attention à ce que je mange, à ce que je mets sur ma peau, à ce que je consomme d’une manière générale.

Lors d’un cercle de femmes, l’année dernière, j’ai expérimenté encore plus fort la connexion à la Terre.

DSCF4256

Honorer mon corps, honorer la Terre, honorer le sang de mes règles ont été autant de découvertes pour moi durant ce cycle de 9 mois. Prendre conscience que tout ce que je mets dans et sur mon corps retourne à la Terre.

Mais revenons à nos moutons, ou plutôt à notre gazon !

Quand je fais pipi « à la sauvage », sur la Terre, j’ai pleinement conscience que je laisse à ma belle planète le soin de recycler. OK, c’est son boulot, la Terre recycle. Et pour autant, j’ai la responsabilité, moi, de ne pas lui donner n’importe quoi à recycler. Et là, je m’en rends compte, de cette responsabilité. Elle est là, sous mes yeux, et elle arrose mes chaussures – je ne sais pas vous, mais moi, je n’ai jamais réussi à faire pipi sur le gazon sans arroser mes chaussures…

Bref ! Voilà pour la partie un peu mentalisée quand même du lien entre « faire pipi sur le gazon » et la reconnexion à la Terre.

***

Et si je vais maintenant voir du côté de chez… mon côté sauvage – la partie de moi qui a frissonné, dimanche dernier, quand elle a vu les loups arriver, dans « Les Saisons », au cinéma – alors là, que voulez-vous que je vous dise ! Eh bien oui ! Faire pipi dans l’herbe – dans la terre même, de préférence – ça me transporte ! Je ressens une connexion avec quelque chose qui me dépasse. Est-ce la connexion avec les femmes de tout temps sur la Terre, ou avec les autres femmes de la Terre (j’aimerais bien savoir, en 2016, quel pourcentage des femmes vivant sur Terre fait pipi assise en l’air sur un WC…) ? Ou est-ce une connexion avec mon côté animal ? Je ne saurais le dire. Et pourtant, je le ressens.

***

Et si maintenant je vais voir du côté du Ciel – « N’oublie jamais que tu portes une couronne. » – eh bien, je dirais que faire pipi sur le gazon, en conscience de tout cela, c’est pour moi perpétrer un acte sacré. Dans le sens où mon corps – sacré – fait un don – sacré – à la Terre – sacrée.

Gratitude.

Au fait, vous vouliez peut-être écouter la chanson, non ?!


A propos d’Aurélie

J’accompagne les mères actives « dans tous leurs états » à redevenir zen, en se reconnectant à leur nature féminine profonde.

Je vous aide à retrouver votre puissance, et à porter haut votre couronne, MesReines.

Ouverture  9

Aurélie Bonetti, musicienne thérapeute

Aujourd’hui, je déclare ouvert mon nouveau blog qui parle de musique, de musiciens, de gestion du trac, de concerts, du plaisir de jouer, de la joie de partager de la musique… et certainement aussi un peu de moi 😉

Youpi !