Posts for Tag : Gestion de la pensée

La loi de l’attraction et la musique  0

Avez-vous entendu parler de la loi de l’attraction ?

La loi de l’attraction, qui régit l’univers, dit en substance que deux corps qui vibrent à la même fréquence s’attirent. Cette loi, les musiciens la connaissent bien et, dans leur domaine, l’appellent la « sympathie ». Lorsqu’un corps sonore – la corde d’une guitare ou d’un piano, par exemple – entre en vibration, il entraîne en vibration un corps sonore proche qui a la même fréquence vibratoire. C’est ainsi que certains objets dans la pièce – des verres souvent – peuvent résonner lorsque vous écoutez ou jouez de la musique un peu fort.

Quelqu’un m’a raconté un jour qu’un verre avait éclaté, dans son salon, pendant qu’il regardait un western. Les coups de carabine de John Wayne sont légendaires !

guitare et loi de l'attraction

La physique quantique nous apprend que nos pensées et nos émotions sont vibratoires. Par le principe de la sympathie décrite ci-dessus, elles attirent donc à nous des événements, des personnes, un environnement.

C’est ce qu’on appelle en langage populaire « la loi des séries ». Il m’arrive une « tuile », du coup je suis déprimé(e), et vlan ! Il m’arrive d’autres « tuiles ».

En revanche, mon voisin – on le voit toujours mieux, quand il s’agit du voisin ! – à qui tout réussit, eh bien, lui, il a toujours de la chance. Il a dû naître sous une bonne étoile, hein ?!

Cependant, si je regarde attentivement, je peux me rendre compte que la première « tuile » ne m’est pas tombée dessus par hasard, mais bien parce que mes pensées ou mon énergie physique – j’ai remarqué que cela marchait ensemble – vibraient bas. Ou plus exactement, vibraient en sympathie avec – ou à la même fréquence que – la « tuile ».

Et puis, mon voisin, il voit toujours le positif dans la vie…

 

Voyez-vous le cadeau, dans cette façon d’envisager la vie ?

Les scientifiques nous informent que nous avons plus de 60 000 pensées par jour, en grande majorité inconscientes. Ces pensées, quelles qu’elles soient, attirent à nous, par sympathie, un environnement qui vibre à la même fréquence qu’elles.

J’ai donc la possibilité, à tout moment, en augmentant le taux vibratoire de mes pensées, d’attirer à moi un environnement qui vibre « plus haut ». J’entends par là plus joyeux.

La question qui suit, bien sûr, c’est : « Et comment je fais, moi, pour changer mes pensées ? »

Eh bien, pour ma part, j’ai expérimenté deux moyens, qui fonctionnent bien. Je vous les partage.

 

Gestion de la pensée, pour agir sur nos pensées conscientes

J’ai découvert cette méthode dans le livre « Les clés du secret » de Daniel Sévigny. Le principe est simple : énoncer des phrases sur le mode affirmatif, au présent, première personne du singulier, et en cadrant le tout avec une indication de temps.

Ex : Penser « Je me gare immédiatement. » au lieu de penser qu’avec le monde qu’il y a, et en plus, c’est jour de marché, c’est sûr, je ne vais jamais trouver de place…

Il y a quelques années, je proposais un atelier « Gestion de la pensée ». Je le redonnerai avec plaisir si cela vous intéresse. N’hésitez pas à m’en faire la demande.

Vous trouverez ici d’autres articles sur ce sujet.

 

tulipes

Musique harmonisante, pour agir sur nos pensées inconscientes

La majorité de nos pensées sont inconscientes, et leur taux vibratoire est fonction de notre état émotionnel. Celui-là est plus subtil à contrôler, même si la pratique rigoureuse et intensive de la gestion de la pensée peut l’améliorer, à la longue.

Ceci dit, je trouve plus utile et efficace, dans ce cas, de court-circuiter le mental, et de s’adresser directement à l’âme de la personne. Pour cela, la musique est un outil idéal.

Qui ne s’est jamais trouvé requinqué par une bonne chanson de Claude François ? – les gars me soufflent Alexandrie Alexandra… c’est qu’ils ont de la culture ! 🙂 Ou par une samba, ou par le chœur d’entrée de l’oratorio de Noël de Bach – pour ma part, j’écoute 30 secondes de ce morceau, et je sens la joie pétiller dans mon cœur, et dans tout mon corps. Mais c’est moi 😉

Alors que dire de l’effet d’une musique qui serait conçue « sur mesure » pour moi, et pour la période que je vis en ce moment ?

Si vous voulez vivre cette expérience unique, c’est possible ! Et c’est par ici.

La gestion de la pensée, une solution « intelligente » contre le trac  0

préparation mentale contre le trac

préparation mentale contre le trac

Bon, comme nous l’avons vu dans l’article précédent, si vous avez le trac, c’est que vous avez un cerveau !
C’est une bonne chose, non ?!
Et maintenant, si vous appreniez à vous en servir ? 🙂
Oh non, restez, je ne voulais pas vous vexer. Je sais que vous êtes intelligent. Très intelligent.
Comment je le sais ?
C’est que, tout comme moi, vous êtes un Homo Sapiens Sapiens, donc un être doté des équipements dernier cri en matière d’intelligence.

Hé hé !
Vous avez vu, ça fait deux bonnes nouvelles en moins d’une minute !

 

Soyez plus intelligent(e) que votre cerveau
En ce qui concerne votre cerveau archaïque, celui qui voit des tigres à dent de sabre partout, je suis désolée, il n’y a rien à faire. Il fonctionnera toujours comme ça face au stress. Et c’est tant mieux !
En revanche, vous pouvez modifier les infos que lui envoie votre mental supérieur.

Être plus intelligent que son cerveau, c’est possible, ça ? Ouiiiiiiiii !
Votre cerveau archaïque réagit au stress. Baissez votre niveau de stress et vous baisserez les réactions de votre corps au trac. Il suffisait d’y penser 😉

En fait, notre cerveau a un fonctionnement symbolique. Il ne fait pas la différence entre ce qui arrive vraiment et ce qu’il imagine qui arrive.
Vous voulez une preuve ? Attention, là, une araignée !

 

araignée

Oh, c’était pour l’exemple, vous pouvez respirer, ce n’est qu’une photo.
OK, j’aurais pu être sympa et vous demander de penser à une religieuse au chocolat…
Hep ! trop tard, vous avez bavé !

 

La gestion de la pensée pour faire baisser son stress
Donc, le but de la préparation mentale est de faire croire à votre cerveau que tout va bien.
J’en vois déjà qui ricanent.
Mais vous lui faites bien croire le contraire, d’habitude !!!

 

Je vous propose un petit exercice de gestion de la pensée, à répéter quand vous préparez une représentation scénique :
« Mon concert se passe merveilleusement bien. Je suis au meilleur de ma technique. Je suis très à l’aise dans tous les morceaux et je prends mon pied sur scène. »
Bien sûr, ce n’est pas une formule magique 😉
Pour que cela fonctionne, il sera nécessaire de répéter cette phrase régulièrement, à chaque fois que vous prenez votre instrument, et pendant plusieurs semaines, voire plusieurs mois.
Il ne faudrait pas non plus prendre votre cerveau pour un imbécile 🙂

 

Le but est de le faire entrer dans un cercle vertueux et, pour cela, il faut un peu d’entraînement. Parce que, la route du cercle vicieux, il sait la prendre, elle est toute tracée. Celle du cercle vertueux, en revanche, n’est qu’un petit chemin ; mais il sent la noisette et, croyez-moi, il vaut le détour !
Donc, patience, régularité et persévérance !
En même temps, vous n’avez pas appris vos gammes en une fois, hein ?! Rappelez-vous !

 

Associer la prise en main de l’instrument (de la partition ou du rôle si vous êtes chanteur) avec ce genre de pensées affirmatives est une bonne chose pour les ancrer. Donc élargir le chemin. Et de la même façon rendre l’autre chemin (celui du stress) aux mauvaises herbes et aux cailloux.

 

Si vous avez besoin d’aide, c’est par ici.