Posts for Tag : Accompagnement

Access Bars®  0

Depuis juin 2016, je vous propose des séances d’Access Bars®. Plutôt en forfaits de plusieurs séances, parce que j’adore vous accompagner dans le changement.

Depuis janvier 2016, j’organise régulièrement des classes de Bars®.

Et j’adore ça !

 

L’immense pieuvre aux multiples tentacules  46

La noirceur à l’intérieur de moi, je l’avais déjà contactée. J’en parle ici.

Mais c’était la version yang, je dirais. La version dynamique. La colère, la rage.

Aujourd’hui, il m’a été donné de contacter la version yin, la version féminine, la version plus profonde. Le dragon, à côté, j’aime mieux te dire que c’est de la gnognotte !

 

Je t’aime comme tu es

Ami lecteur, MaReine, je t’aime comme tu es. Je pense que j’étais déjà un peu comme ça, et franchement, avec la pratique d’Access®, ça ne s’est pas amélioré ! Le laisser-être, qu’ils appellent ça, les deux cocos (Gary Douglas et Dr Dain Heer).

Alors oui, je t’aime. Quels que soit ton physique, tes habitudes alimentaires, ta façon de parler, ta façon de bouger, et même tes opinions politiques, je vais te dire ! Je t’aime comme tu es.

Je t’accueille à bras ouverts.

Tu peux te sentir nul(le), pleurer, avoir peur, et même manquer de courage. Je t’aime comme tu es.

 

Je n’en fais pas une fierté, juste un job, en fait. Au propre comme au figuré.

 

Et la pieuvre, alors ?

Bon, là, tu dois te dire, c’est cool d’être son client, son ami… son chéri ?

Oui, bon, il n’y en a pas beaucoup qui se plaignent.

Enfin… j’en ai rencontré une ce matin. Qui en avait après moi. Qui me trouve détestable. Qui n’a qu’une envie c’est de me sortir de sa vie, de toutes ses forces.

Sauf que cette personne, c’était moi.

Au moment où je suis allée contacter au plus loin de ma puissance, en baissant mes barrières au maximum, je suis allée contacter au plus loin de ma noirceur.

Ce week-end, j’ai suivi la classe « Parler aux entités ». Les entités, si tu veux, c’est le monde invisible. Alors, c’est pas tant que j’ai appris à lui parler, vu que je lui parlais déjà 😉 mais c’est que j’ai reconnu ce que je savais, donc que j’ai avancé dans la conscience, et donc que je me suis mise un peu plus dans ma puissance. Cooooooooool !

 

Immense, je te dis ! Des tentacules partout !

Le truc, quand tu avances comme ça, c’est que tout ce qui n’était pas franchement aligné avant, et qui passait, bon, tu voyais bien que c’était pas vraiment vraiment fluide, mais bon, en arrangeant un peu la réalité, en te disant que peut-être, en tirant un peu là, en coupant un peu de l’autre côté bla bla bla… Eh ben bim ! Ça colle plus du tout !

Et c’est là que tu regardes ta pieuvre en face.

Dans les yeux.

Oh putain qu’elle est laide !

Et c’est moi ça ?!

Oui.

Et je fais ça aux autres ? Je les prends dans mes tentacules, je les contrôle, je les modèle, je tire un peu d’un côté comme ça, je coupe un peu de l’autre ?

Non. Parce que les autres tu les aimes comme ils sont. Juste comme ils sont.

Ben alors, c’est qui, là, entre les tentacules ?

Je t’aime comme tu es

J’avais juste oublié d’aimer une personne comme elle est. De l’accueillir à bras ouverts, avec ses peurs, ses doutes, ses peurs, ses limitations, ses peurs, ses peurs, ses peurs…

Et cette personne c’était moi.

Alors, heureusement, j’ai une bonne équipe, solide, et sur laquelle je peux compter, et de bons outils.

La pieuvre et moi, ma pieuvre et moi, on va continuer à discuter, voir si elle peut lâcher un peu, un tentacule après l’autre, arrêter de tout contrôler, tandis que j’apprends à marcher, à monter l’escalier, à courir, à m’envoler.


Aurélie Bonetti

Ma magie, c’est de vous faire rencontrer la vôtre.

07 83 11 02 89

Access Bars®, davantage de clarté mentale  0

L’entonnoir  0

Il y a des jours…

Dans ma vie, en ce moment, ça va plutôt bien. Et pourtant, dimanche matin, c’était dur dur

Avec moi-même, avec les autres. Pffffff…

Et dimanche après-midi, justement, je participais à un stage sur le périnée avec Efféa Aguilera. Deuxième stage d’un cycle intitulé « Découvrir le potentiel du périnée ». Autant vous dire que j’ai mis un gros truc en route. Ha ha ha !

Mais bon, vous savez comment c’est, ces stages entre femmes… On se sourit, il y a de la tisane, on danse, on se touche. Je le répète, ça n’a l’air de rien…

Pourtant, quand même, les gars m’avaient soufflé, dans la voiture en y allant, et tandis que je déposais mes ordures (je parle de mes râleries, là !) dans le tas de compost d’un merveilleux jardin (je parle d’une belle et précieuse relation, là !) : « Tu es en train de préparer le stage, là. Tu verras, en sortant, ça ira mieux. Tout ira mieux. »

Ils sont choubidous, les gars de mon équipe. Vraiment, ils me chouchoutent, et ça me fait du bien.

Ce que je vis aujourd'hui, avec les gars de mon équipe
Les gars de mon équipe 🙂

.

Pose ça là, ça ira mieux.

Donc, voilà, je suis arrivée là-bas, et comme tout est parfait, j’ai eu l’occasion, le temps, l’invitation même, de pleurer tranquillement.

C’est dingue comme, alors que je suis plutôt dans la légèreté en ce moment, et même souvent dans la joie, lorsque j’arrive à ce stage, je ressens une fatigue profonde. Je me dis : « Merde ! En fait, je suis fatiguée. » (Genre, je me jugerais presque de porter un masque de joie le reste du temps !) Ouais, je me juge facilement… 😀

J’ai compris que lorsque je me sens accueillie sans réserve – c’est le cas dans ce stage – alors je peux me laisser aller à ressentir cette fatigue, cette lassitude, à la poser là, à la laisser s’exprimer. Et elle ne dure pas, en fait !

.

Le rapport avec l’entonnoir ?

Évidemment – c’est pas comme si les gars ne m’avaient pas prévenue ! 😀 – je suis sortie de là pleine de joie, le cœur léger et l’esprit clair.

Alors, ils m’ont montré un truc : l’entonnoir.

C’est un truc qui marche pour chaque occasion dans la vie où je me prépare à nettoyer. Ça peut être une séance, un stage, une Pleine Lune, une Nouvelle, que sais-je… un événement que j’ai planifié en conscience comme une occasion de dégager un truc (oui, je passe mon temps à dégager des trucs. A la fin de ma vie, je serai toute légère 😀 ).

.

L’idée c’est que dans ma vie, plutôt rose (enfin, sur la photo, elle est plutôt bleue, mais elle est rose, dans l’idée !) 😉 il y a quelques problèmes qui flottent ici et là. Un peu comme ça :

dscf8175

Et puis, je pose une date dans mon agenda : une séance, un stage… On se dirige vers l’entonnoir. Alors, il n’y a pas davantage de problèmes dans ma vie toujours plutôt rose, mais ils sont plus près de moi, mon « regard » les englobe tous, j’ai l’impression de ne voir qu’eux, j’ai la sensation d’étouffer sous les problèmes, c’est le bordel ! C’est quoi cette vie de merde !!!!

dscf8176

Alors, qu’en fait, on se dirige tous, mes problèmes et moi, dans l’entonnoir de nettoyage. Et vous avez vu ? Ma vie est toujours aussi rose (ça, c’est quand je regarde le truc avec détachement 😀 ).

Et à la sortie de l’entonnoir, c’est cool, il n’y a plus que moi, toute légère dans ma vie en rose. 🙂

Jusqu’au prochain entonnoir. 😉


A propos d’Aurélie

J’accompagne les femmes « dans tous leurs états » à retrouver la sérénité, en se reconnectant à leur nature féminine profonde.

Je vous aide à retrouver votre puissance, et à porter haut votre couronne, MesReines.

Le forfait Soupir  0

MaReine, cela fait longtemps que vous n’avez pas poussé un soupir d’aise ? forfait soupir

Essayez voir.

Hhhhhhaaaaaaa…..

Encore ?

Hhhhhhhhaaaaaaaa……. Mmmmmmhhhhhhh…….

Mmhh, ça fait du bien. Qu’en disent vos collègues autour de vous ? Je suis sûre que ça les a intéressées 😉 Elles aussi, elles voudraient voir ce que vous regardez qui vous met dans cet état 😀 « Tu as Brad Pitt en maillot de bain ? »

Et vous, MaReine, ça vous a fait quoi ? Physiquement ? Des tensions se sont peut-être révélées, dissoutes. Et au niveau émotionnel ? Est-ce qu’un sourire est apparu sur votre visage ? Dans vos yeux ? Dans votre cœur ?

papillon forfait soupir

Le soupir d’aise est notre nature

Si ça n’est pas le cas, si ça fait bien longtemps que vous n’aviez pas poussé un soupir d’aise, et si vous avez du mal à vous détendre suffisamment pour le faire, je vais vous faire une confidence.

Cet état d’aise, pour ma part, je crois que nous y avons toutes droit, et tout le temps. Oui, tout le temps. Je crois que c’est notre nature profonde. La vraie vie, quoi ! Et qu’on nous a appris le contraire.

Comment j’en suis venue à penser ça ? Eh bien, c’est tout simple : quand je suis à l’aise, je me sens mieux que quand je suis mal à l’aise. Et pour autant, je ne pousse pas des soupirs d’aise tout le temps, hein 😉

Et pourtant, je suis une mère active de trois enfants. Je jongle comme vous entre les tâches ménagères, les conduites, les petits bobos, le travail – au travail, et à la maison – bref, une vie de femme du 21e siècle !

Toutefois, depuis quelques années, j’ai changé (!). Je suis devenue plus confiante en moi et en l’avenir, plus sereine, plus « en paix » intérieurement. Et vous savez quoi ? Eh bien cela a eu une répercussion sur toute la maisonnée ! 😉

C’est ce chemin-là que je partage avec les femmes que j’accompagne.

.

Le forfait Soupir

Si vous voulez vous octroyer un « soupir d’aise », vous aussi, dans votre vie trop speed, je vous propose l’accompagnement « Soupir », d’une durée de trois mois. Un temps pour vous poser, apprendre à prendre soin de vous, à écouter vos besoins.

Ce forfait comprend :

  • 5 séances individuelles,
  • 3 appels d’urgence,
  • 3 ateliers Nouvelle Lune,
  • 1 séance bilan 3 mois plus tard.

Et en bonus, un cadeau surprise – je ne peux pas vous dire ce que c’est, car je le choisirai pour vous, quand je vous connaîtrai mieux 🙂

.

Tous les détails du forfait sont ici.

Si vous vous sentez appelée, mais que vous hésitez, que vous voulez savoir où vous mettez les pieds, je vous propose un entretien téléphonique de 30 mn gratuit, afin de mieux nous connaître, et que nous déterminions ensemble si nous pouvons faire ce bout de chemin.

Vous pouvez me contacter simplement en remplissant le formulaire ci-dessous :

Votre nom (obligatoire)

Votre email (obligatoire)

Votre adresse postale


A propos d’Aurélie

J’accompagne les mères actives « dans tous leurs états » à redevenir zen, en se reconnectant à leur nature féminine profonde.

Je vous aide à retrouver votre puissance, et à porter haut votre couronne, MesReines.