Post by Category : Œuf de jade

La magie d’Aurélie – l’émission 10

Si on parlait sexe ?

L’an dernier, j’ai fait tout un travail de guérison de mon corps, de mon sexe, de ma sexualité avec mon œuf de jade. Tu as peut-être lu mes aventures, intitulées « Jack et moi ».

Et après ? Qu’est-ce qui se passe ?

Tu as envie de suivre en direct les prochaines émissions ? Va sur la page Facebook de La magie d’Aurélie et abonne-toi !

Tu as envie de me soutenir dans cette aventure ? Chouette ! RV sur Tipeee alors !

Jack et moi – épisode 12 : fin de la saison 1  0

« Jack et moi » raconte mon aventure avec mon œuf de jade.

.

Jack à la mer

L’été dernier (enfin, mon été dernier, mon été des Saisons de la femme), j’ai emmené Jack à la mer, pour qu’il se ressource.

Je m’y suis bien ressourcée aussi. 🙂

En rentrant, j’ai essayé de le remettre. Une fois. Il est sorti au bout de 5 mn. OK.

 

20161025_153045

.

La fin d’une aventure ?

Je n’ai pas insisté.

Je me suis écoutée.

C’est OK, on fait une pause. Combien de temps elle va durer ? Je ne sais pas. Et je suis OK aussi avec ça.

Du coup, c’est l’occasion pour moi de faire un bilan de cette aventure.

.

J’ai reçu Jack en juin dernier. En quelques mois à peine, mon rapport à mon corps, à mon périnée, à ma sexualité a complètement changé.

Attention, Jack n’a pas tout fait, hein ! 😀 Je ne vais pas non plus lui élever une stèle et me prosterner devant. Ha ha ha ! Mais il a permis des choses, c’est sûr. Où est l’œuf, où est la poule ? (Ah ben c’est malin, ça, les gars !)

En gros, de quoi suis-je consciente et qu’est-ce qui s’est passé en toute inconscience ?

Je sais que:

  • les stages de Tao de la Femme Lune ont amorcé un tournant, spirituel et physique, dans ma vie de femme,
  • que celui avec Marie Elia (L’Arbre des Sephiroth) m’a fait prendre conscience qu’une femme et un homme ne sont pas seuls lorsqu’ils sont face à face, mais accompagnés de toutes les mémoires des femmes et des hommes (pas sûre que ça, ce soit encore valable aujourd’hui… à vérifier 🙂 ),
  • les échanges avec Alice Debernard ont fait évoluer ma vision du féminin et du masculin, à l’intérieur de moi, et dans le couple,
  • la lecture des textes de Jean-Philippe Ruette a commencé à guérir les mémoires sus-citées (oui, une lecture peut guérir ! Oui !).

Merci, merci, merci.

Et il y a toutes les choses que je ne sais pas, toutes les évolutions dont je ne suis pas consciente.

Je les remercie aussi.

20161025_114455

Et maintenant ?

Il y a quelques jours, je relisais un livre que j’ai découvert l’an dernier : Faire l’amour de manière divine de Barry Long. Ouais, on dirait, comme ça, que les gars de nos équipes, vu qu’ils n’ont pas de corps, la sexualité, ça ne les intéresse pas… Tu parles ! Les miens, ils me coachent là-dessus comme sur le reste. Je les soupçonne même de se marrer encore plus dans ce domaine-là.

Dans ce livre, donc, une phrase m’a sauté aux yeux : « La fonction spécifique du pénis est tout d’abord de retirer les tensions que la femme a dans le vagin, là où la plupart des tensions se sont accumulées inconsciemment et où elles résident. Le pénis peut commencer à faire ce travail, tandis que la femme apprend à réduire, dans sa vie quotidienne, la projection de ses tensions, sous la forme de développement de sa personnalité, d’activités inutiles ou d’émotionnalité ».

Je ne sais pas vous, moi, ça m’a rappelé quelqu’un. 😉

Le héros de ces aventures risque donc de changer, et c’est pas sûr que je vous les raconte ! 😀

.

Merci d’avoir suivi ces aventures MesReines, merci pour vos témoignages qui m’ont beaucoup touchée. Je sais que cette série a inspiré de nombreuses femmes qui n’auraient peut-être pas osé se lancer dans l’aventure.

Jack et moi sommes contents de vous avoir fait rire, parce que le rire désarme bien des peurs.

.

Si vous n’aimez pas quand les histoires se finissent, on peut la continuer ensemble. 😉


A propos d’Aurélie

J’accompagne les femmes « dans tous leurs états » à retrouver la sérénité, en se reconnectant à leur nature féminine profonde.

Je vous aide à retrouver votre puissance, et à porter haut votre couronne, MesReines.

Jack et moi – épisode 11 : le burn out de Jack

« Jack et moi » raconte mon aventure avec mon œuf de jade.

 

Jack en mode burn out

En ce moment, Jack fait la gueule.

Comment je le sais ? Ben tiens ! Je le mets et pfuit ! Il se fait la malle aussitôt. Moi qui étais si contente de notre relation la semaine dernière.

Bon, il faut dire…

Il avait bien commencé le boulot (le boulot de nettoyer les mémoires de violences sexuelles), et là, il y a eu comme qui dirait une accélération. Il a reçu de l’aide ! Du coup, ça dépote, et je crois qu’il est crevé ! 😀

guérir des méméoires de violences sexuelles

.

Stage sur le périnée

Le 18 septembre 2016 (oui, vous comptez bien : 9.9.9. 🙂 ), j’ai commencé un travail corporel avec Efféa Aguilera, le stage « Découvrir le potentiel du périnée« .

Comme tous ces stages entre femmes, on a l’impression qu’on boit de la tisane et qu’on papote. Et bien sûr, c’est bien plus que ça, et l’effet est puissant.

.

Le 27 septembre 2016 (oui, vous comptez toujours bien : 9.9.9 😉 ), j’ai été magnifiquement accompagnée dans une descente dans mes profondeurs.

Deux portails, des manteaux en moins, et voilà !

.

Intention pour les règles

Et puis, lors de mon dernier Hiver, juste avant mes règles, j’ai posé une intention.

J’ai posé l’intention que ces règles-ci nettoient tout ce qui m’empêche de vivre une sexualité épanouie. Et là, MaReine, tu te dis : « Ah ! Depuis le temps qu’on tournait autour du pot ! ». Tut, tut, tut, je t’ai entendue ! 😀

Bon, bien sûr, tu n’es pas obligée de poser ce genre d’intention. Tu peux demander n’importe quel genre de nettoyage physique ou énergétique. Bon, ceci, dit, attention, ça risque de marcher ! 😀

.

Jack et moi épisode 4

Les traitements

Alors, pour le burn out de Jack, plusieurs traitements sont possibles :

  • lui faire passer la nuit dehors sous la Pleine Lune, mais bon, il faut être à la période de la Pleine Lune, ce qui n’arrive pas tous les jours !
  • lui faire passer quelques heures dans le gros sel,
  • lui faire passer quelques jours dans la terre,
  • lui (faire) donner un soin énergétique (reiki, tambour, encens…),
  • what else ? Des idées ?

 

Allez, mon petit Jack, je vais te cocooner. Ça tombe bien, je suis dans mon Été ! 😉

Suite au prochain épisode…


A propos d’Aurélie

J’accompagne les femmes « dans tous leurs états » à retrouver la sérénité, en se reconnectant à leur nature féminine profonde.

Je vous aide à retrouver votre puissance, et à porter haut votre couronne, MesReines.

Jack et moi – épisode 10 : point technique  0

« Jack et moi » raconte mon aventure avec mon œuf de jade.

.

Point technique

Bon, la technique – il n’y a qu’à ar-ti-cu-ler le mot pour le comprendre – ce n’est pas très féminin. Et en même temps, c’est bien beau la poésie, le lyrisme, les histoires… aujourd’hui, j’ai décidé de vous parler technique.

Ami lecteur, je fais une parenthèse pour toi. Je sais que la technique, c’est un truc qui te parle, en général, mais là, bon… apprendre comment Jack m’aide à raffermir mon périnée, comment te dire… je crois que ça ne va pas t’intéresser des masses… Si ?!!! Ah oui, bon, vu sous cet angle ! 😀

.

20160831_160326

L’état de mon périnée, proche de l’Ohio

Cela fait quelques mois maintenant que Jack m’accompagne, quand j’en ai envie ; et mon grand drame, quand même, c’est que je ne le sentais pas.

Alors, oui, quand il décidait de se faire la malle au beau milieu d’Ikea, ou sur le chemin de l’école, là, je le sentais bien. Haaaaa ! Il est taquin ! Mais sinon, ben… non.

J’ai continué, quand même, même si je ne sentais aucun changement. J’ai continué en partie parce que vous me lisez, MesReines. Merci 🙂

.

Il y a du changement dans l’air !

Et puis, cet Hiver – l’Hiver, dans les Saisons de la femme, en gros, c’est la période des règles – j’ai repris ma cup. Bon, je ne vais pas vous faire un article sur ma cup. D’ailleurs, elle n’a pas de nom ! Sachez juste que c’est très pratique, pour recueillir le sang des règles, pour les plantes vertes – ou ce que vous voulez d’autre 😀 . Je t’avais prévenu, ami lecteur ! C’est très technique aujourd’hui.

Et donc, avec ma cup, j’ai bien vu, senti, parce que j’ai dû tirer, pincer, ah, c’est quoi cette histoire, bon sang, viens par là, toi ! que mon périnée s’était raffermi. Yes !

Et comme j’ai recommencé le flux instinctif la nuit, j’ai fait la même constatation.

.

Le flux instinctif ?

Oui, j’ai essayé ça aussi 😀

C’était l’an dernier. Je vous mets le lien vers les articles, ils sont sur mon ancien blog.

Épisode 1

Épisode 2

.

Note technique

Donc, voilà MaReine, si vous avez acheté un œuf de jade et que vous ne savez pas si vraiment vous faites bien avec, si vous faites ce qu’il faut, si vous faites les bons exercices… sachez que moi, je n’en fais pas – moi, pour le coup, la technique, c’est vraiment pas mon truc ! – et que ça marche quand même !

Faites confiance à votre Jack – ou Pierre, Paul, ou je ne sais pas comment vous l’appelez – il connaît son boulot.

Et faites-vous confiance ! Votre corps sait. Il a juste besoin que vous lui laissiez un peu de temps, que vous l’écoutiez un peu ; et vous allez voir comme il aime ça, et comme il vous le rend bien. 🙂

.

Suite au prochain épisode…


A propos d’Aurélie

J’accompagne les femmes « dans tous leurs états » à retrouver la sérénité, en se reconnectant à leur nature féminine profonde.

Je vous aide à retrouver votre puissance, et à porter haut votre couronne, MesReines.

Jack et moi – épisode 9 : oui ou non  0

« Jack et moi » raconte mon aventure avec mon œuf de jade.

.

Un peu de repos, ça peut pas faire de mal

En ce moment, la vie de Jack, c’est plutôt ça :

Jack et moi, oeuf de jade

Alors, pour écrire un article ce mercredi… Bon ! 😀

Et puis, bien sûr, comme tout est parfait, je me suis dit que j’allais écrire là-dessus, sur le fait que Jack restait parfois de longs moments à se reposer tranquille – oui, ça arrive même aux plus grands aventuriers, rassurant, hein ?!

Ouaip ! A certains moments, tout le monde a besoin d’avoir une petite vie tranquille peinard.

.

Parfois je dis non

Les moments où Jack se repose, ce sont les moments où je dis « non ».

Bon, OK, je l’appelle Jack, je vous narre ses aventures, mais quand même – Sainte Anne me garde ! – je ne dialogue pas (encore !) avec lui. Donc, quand je dis que je dis « non », en fait ça ressemble plus à :

  • j’ai pas envie,
  • oups, ben j’ai encore oublié de le mettre
  • Jack, c’est qui ?
  • je m’en fous de ne pas écrire le prochain article mercredi ! – ne le prends pas contre toi, MaReine, ni toi, ami lecteur, cela n’a rien de personnel, c’est juste que j’ai besoin de ton aide, de m’appuyer un peu sur toi pour m’autoriser à franchir les limites limitantes de « il faut le faire, tu t’es engagée » 🙂

.

Pour toutes les fois où je n’ai pas dit non, et où je ne l’ai pas pensé assez fort

En fait, mon aventure avec Jack, celle que je vous raconte dans ces articles, s’inscrit dans un courant beaucoup plus large dans ma vie. J’ai commencé à travailler sur mon périnée avec Efféa Aguiléra, et je me suis formée à la symptothermie avec Emilie Blanc de Féminilune.

Et dans ces deux « formations », ces moments bénis de partage entre femmes, nous avons à un moment évoqué le « oui » et le « non ». Notre périnée est l’endroit de notre corps qui symbolise bien le pouvoir de décision que nous avons, nous les femmes, de dire « oui, c’est OK, tu peux rentrer », ou « non ». Sans avoir aucune justification à donner.

Petite précision : le « tu » qui veut rentrer n’est pas forcément un organe masculin (à quoi penses-tu MaReine ? 😀 ). Ça peut être un tampon, un spéculum, un œuf de jade, une parole… What else ?

Ah oui, ça peut aussi être un organe masculin. 😉

.

Et pour éclaircir ça (le oui ou non), bien sûr, c’est bien d’aller voir ce qui se passe du côté de la porte (i.e. notre périnée).

Est-ce qu’elle est bloquée en position ouverte ? Ou fermée ? Est-ce qu’elle ferme bien ? Est-ce que j’ai pensé à enlever le verrou ? Est-ce qu’elle a été malmenée et qu’elle ferme mal ? Est-ce qu’elle est cloutée, sécurisée ? Ou bien mal assurée, branlante (oh, allez, on peut rigoler, même dans les moments graves 😉 ) et qu’il est impossible de la fermer bien ?

Et vous savez quoi, Jack est un fantastique serrurier !

Et ça, je l’avais pressenti dès l’épisode 1. 🙂

 

Suite au prochain épisode…


A propos d’Aurélie

J’accompagne les femmes « dans tous leurs états » à retrouver la sérénité, en se reconnectant à leur nature féminine profonde.

Je vous aide à retrouver votre puissance, et à porter haut votre couronne, MesReines.

Jack et moi – épisode 8 : c’est la révolution !  0

« Jack et moi » raconte mon aventure avec mon œuf de jade. Les épisodes précédents sont ici. sans-culotte

Lorsque j’ai commencé cette série d’articles, je ne m’attendais pas à un tel engouement de la part de mes lectrices (lecteurs, même !). Merci, merci 🙂

Pour fêter ça, je vous ai mis une photo de Jack à la mer. 🙂

Jack, oeuf de jade, oeuf de yoni, sans-culotte

.

Ce que j’avais prévu

Je me connais, je suis incapable de me forcer à faire les choses, et tenir le rythme d’un article par semaine, bah, je savais que ce ne serait pas moi. Ha ha !

Bien sûr, j’avais prévu le coup, et je n’ai pas publié tout de suite les articles. J’ai pris un peu d’avance dans ma pratique, parce que je me doutais que je n’allais pas avoir des choses à raconter chaque semaine. Hé hé !

.

Ce que je n’avais pas prévu (J’adore les surprises !!!)

D’abord, je n’avais pas prévu que Jack et moi, nous allions faire des pauses.

Je m’écoute. Parfois je pense à lui, parfois je l’oublie complètement. Et c’est OK.

Pendant certaines périodes, je le mets tous les jours et puis…

Je n’avais pas non plus prévu toutes les conséquences de cette pratique. Il y a celles dont j’ai parlé dans l’article précédent, et puis une autre, plus « révolutionnaire ». 😉

.

Ho’oponopono (Désolée, pardon, merci, je t’aime)

Avant de vous parler de ça, il faut que je vous avoue un truc.

Quand elle avait 4 ans, ma fille a voulu faire de la danse classique. OK. C’est cool. Nous l’avons inscrite dans ce qui nous a semblé être la meilleure école de la région, au vu des spectacles produits par cette école. C’était à la fois un choix « coup de cœur » et un choix réfléchi. Toutes les conditions étaient réunies, une sorte d’autoroute de l’Univers, le truc où tu te dis « je ne peux pas me tromper, c’est là ».

(Je vous rassure tout de suite, 8 ans après, elle est toujours dans cette école, et c’est le pied pour elle. Ce n’est pas de ma fille dont je vous parle dans cet article, héhé !)

Et donc, dans cette super école de danse, une des règles est : pas de culotte. Collant rose, jolie tunique classique, chignon mignon et… pas de culotte.

HHHHHHHAAAAAAAAAAAAA !!!!!!!!!!!!!!

Comment c’est possible, ça ?

Je ne vous dis pas, MaReine, le nombre de trucs qui sont remontés en moi avec cette histoire. Des histoires de saleté, de risques de maladies, houhou, de vieux fantômes

Et je pense que je ne suis pas la seule, vu le nombre de petites filles qui tentaient de camoufler leur culotte sous leur tunique (et là, je vous parle bien des peurs des mères, hein !).

.

C’est la révolution ! Vive les sans-culotte !

Et voilà, au point où j’en suis aujourd’hui, après avoir quitté mon soutien-gorge, je vis la plupart du temps sans culotte. Un parcours initiatique, voilà ce que représente cette aventure avec Jack, pour moi.

Examiner mes croyances (ne pas porter de culotte, c’est sale ; porter un collant sans culotte, c’est sûr, ça te file des maladies), regarder d’un œil neuf les codes sociétaux (sur ses fesses, on met une culotte, point)…

Bref, avec son air d’œuf, Jack m’aide à me rapprocher de l’être illimité que je suis, en me mettant le nez sur les limites que je m’étais mises.

Ou bien, en me rapprochant de l’être illimité que je suis, je m’autorise à vivre une aventure avec Jack. Qui de l’œuf ou de la poule… ??? Hi hi hi !

.

Le cadeau ! (il y en a toujours un)

La morale de cette histoire (qui peut sembler immorale, jusque là, je te l’accorde, ami lecteur !), c’est que quand tu fais quelque chose qui semble insupportable aux gens (parfois, ils ont le courage de te le dire, yes !), en fait, tu leur permets d’aller interroger une limite qu’ils se sont posée. Ils ne s’en rendent pas forcément compte tout de suite (moi, dans ce cas-là, j’ai mis 8 ans, ha ha !), et c’est OK, c’est le jeu. Le temps n’existe pas…

.

Si la question d’être illimité vous parle, je vous invite à aller voir de ce côté-là 😉

.

Suite au prochain épisode…


A propos d’Aurélie

J’accompagne les femmes « dans tous leurs états » à retrouver la sérénité, en se reconnectant à leur nature féminine profonde.

Je vous aide à retrouver votre puissance, et à porter haut votre couronne, MesReines.

Enregistrer

Jack et moi – épisode 7 : le 2e effet Kiss Cool  0

« Jack et moi » raconte mon aventure avec mon œuf de jade. Les épisodes précédents sont ici. 2e effet Kiss Cool

La semaine dernière, j’étais partie sur l’envie de vous raconter les bénéfices inattendus de ma cohabitation avec Jack, et puis, il fallait d’abord que je fasse un constat : les effets directement dans la zone concernée (bon, le vagin, pour parler clairement !) ne sont pas perceptibles pour l’instant.

.

Le constat du constat

Non, ce n’est pas une blague ! 🙂

Bon, faire ce constat, vous le partager, cela n’a pas été facile. Et comme toujours, cela a fait avancer le schmilblick. Comme par hasard, Facebook (je vous l’ai déjà dit, hein, que les gars de mon équipe sont des geeks 😀 ) m’a présenté dans la semaine un taaaaaaaaaas de témoignages de femmes qui parlaient en détail de leurs sensations, et même certaines qui disaient avoir un orgasme à chaque fois qu’elles se servent de leur œuf.

Ami lecteur, ferme la bouche, tu baves !

.

cadeau !

Le cadeau, là, pour moi, c’est que si je lis cela, c’est que c’est possible, que ça entre doucement (en commençant par Facebook hihi) dans ma réalité, et donc, qu’un jour, cela pourrait bien m’arriver ! Yes ! Ce jour-là, je vous promets un article aux petits oignons. 😀

En attendant…

.

Le 2e effet Kiss Cool

L’effet le plus marquant, dans ma pratique de l’œuf de jade, a été un apaisement de ma peau. Depuis que j’ai arrêté de prendre la pilule (13 ans maintenant), j’ai de l’acné sur le visage.

Depuis le même temps à peu près, je cherche à régler ce « problème de peau » par tous les moyens possibles et imaginables, en dehors de l’allopathie – « Dans la famille psychorigide, je choisis la mère ! » 😀

Un formidable outil de développement personnel, cet acné ! (clin d’œil à Alice Debernard)

Et donc, voilà, depuis ma rencontre avec Jack, ma peau va mieux. Elle est moins rouge. Et surtout, en quelques semaines, je me suis mise à l’aimer, à la choyer, à m’occuper d’elle, au lieu de la traiter par le mépris, voire pire, de la maltraiter. Ah, et aussi… je ne la cache plus. 🙂

.

Quand on y pense – en terme de médecine traditionnelle chinoise –, c’est logique : le feu qui ressort sur mon visage devrait être en bas, et Jack ramène ma conscience – et donc mon feu – dans mon foyer.

Je crois qu’il nettoie aussi, et ça j’en ai déjà parlé dans le premier article.

.

Le 3e effet Kiss Cool (s’il n’existait pas, il faudrait l’inventer !)

Cet autre effet annexe, j’ai vraiment eu besoin du temps de pause (une rupture de quelques semaines avec Jack) pour vérifier que la pratique de l’œuf de jade en était bien la cause. Et pourtant, ça me paraît logique !

Quand je porte régulièrement mon œuf de jade, mon ventre est plus plat.

Et là, tu te dis : « Attends attends ! Le truc, ça te file un orgasme sur commande et en plus, le ventre plat, et les magazines féminins n’en parlent pas ????!!!!!!! Naaaaannnnn !!!!!!! « 

Hé hé…

😉

Suite au prochain épisode…


A propos d’Aurélie

J’accompagne les femmes « dans tous leurs états » à retrouver la sérénité, en se reconnectant à leur nature féminine profonde.

Je vous aide à retrouver votre puissance, et à porter haut votre couronne, MesReines.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Jack et moi – épisode 6 : le constat  0

« Jack et moi » raconte mon aventure avec mon œuf de jade. Les épisodes précédents sont ici.

Dans cet épisode, j’étais partie pour vous parler des effets « surprises » de ma pratique de l’œuf de jade, et puis, je me suis rendu compte en écrivant ce matin qu’il me fallait d’abord en passer par une étape moins glamour : le constat de l’état de mon périnée.

Les bonnes nouvelles, ce sera donc pour la semaine prochaine ! 🙂

.

stones-810548_1280

Le sexe ? C’est pas mon rayon ! (pour l’instant 😉 )

Comme je l’ai écrit dans l’épisode 1, j’ai commencé la pratique de l’œuf de jade avec l’intention de guérir mon féminin des mémoires de violences sexuelles. Pour moi, c’était vraiment une démarche globale pour travailler sur mon périnée, mon assise dans la vie, ma place de femme dans la société. Aussi pour remettre ma conscience dans cette partie de mon corps que, depuis mes grossesses, j’avais délaissée.

J’ai donc à peine lu les conseils prodigués dans le livret qui accompagnait l’œuf, et je ne fais pas avec lui d' »exercices ». Donc, ne m’attendez pas – en tout cas, au point où j’en suis aujourd’hui – sur ce sujet-là.

.

A vrai dire, et voilà pourquoi je tournais autour du pot depuis plusieurs épisodes 😉 lorsque j’introduis Jack dans mon vagin, je ne le sens pas. Le seul moment où je le sens, c’est quand il se fait la malle, et là, ma fois, je suis bien incapable de le retenir !

Bon, voilà, j’ai mis plusieurs semaines à pouvoir regarder les choses les choses bien en face : mon périnée est dans un état lamentable. Ho’oponopono.

.

Un périnée en très petite forme

J’ai mené à terme trois grossesses, avec trois accouchements par voie basse. Après chaque accouchement, j’ai fait une rééducation périnéale. Trois différentes :

  • la première (il y a 12 ans), une catastrophe, avec une kiné qui me laissait toute seule dans la salle avec une sonde électrifiée dans le vagin – quand j’y pense aujourd’hui, je me dis que ça ressemble fort à une scène de torture dans un film de science-fiction et que, bon sang ! c’est la réalité que j’ai co-créée à l’époque. Vous voyez un peu le boulot qu’a Jack !!!
  • la deuxième (il y a 9 ans), pas tellement mieux, avec une kiné qui me faisait faire la même chose, mais en restant à mes côtés puisque ses doigts remplaçaient la sonde… tandis que son esprit et sa sollicitude vagabondaient ailleurs…
  • la troisième (il y a 6 ans), la meilleure, avec une sage-femme qui ne me touchait pas (ou presque pas, je ne me souviens plus, et en tout cas jamais sans mon accord) et qui me faisait faire des visualisations, qui était là à 200 % et qui mettait tout son cœur à m’accompagner (merci Nezha).

 

Quoiqu’il en soit, et bien que j’aie progressé au fil des années avec ma conscience de mon périnée – je crois que je suis responsable de ma vie à 100 % et que je crée tout ce qui m’arrive, y compris mes ré-éducations périnéales 🙂 – je dois bien m’avouer que je n’ai pas considéré cette zone de mon corps à sa juste valeur, à sa juste mesure, et que j’ai sous-estimé son rôle dans ma vie de femme.

.

Jack et moi, mon oeuf de jade et mon périnée

Jack et mon périnée

Donc, voilà pourquoi j’étais si motivée ce matin pour vous parler des « autres » effets de la pratique de l’œuf de jade. C’est parce que l’effet principal, attendu – oui même moi qui ne l’attendais pas officiellement ben… je l’attendais quand même en fait ! – eh bien… il tarde à se faire sentir. 🙂

Du coup, nos relations, à Jack et à moi, se sont un peu espacées pendant un moment… je dirais même que nous avons momentanément rompu. Ben oui ! Ce sont des choses qui arrivent.

Il faut dire qu’il m’a lâché à deux reprises sans prévenir. Une fois dans la rue, et une fois au supermarché. Ha ha ! Heureusement que je portais une culotte ces jours-là ! 😉

Cette rupture a eu du bon. Elle m’a confortée dans l’idée que les effets secondaires de la pratique étaient bien réels. Promis, je vous en parle la semaine prochaine !

 

Suite au prochain épisode…


A propos d’Aurélie

J’accompagne les femmes « dans tous leurs états » à retrouver la sérénité, en se reconnectant à leur nature féminine profonde.

Je vous aide à retrouver votre puissance, et à porter haut votre couronne, MesReines.

Enregistrer

Enregistrer

Jack et moi – épisode 5 : les questions  0

« Jack et moi » raconte mon aventure avec mon œuf de jade. Les épisodes précédents sont ici.

Aujourd’hui, épisode spécial consacré à quelques questions que je me suis posées. 🙂 Ouais, c’est un truc d’être humain, ça, de se poser des questions…

.

guérir des méméoires de violences sexuelles

Est-ce qu’on peut faire pipi avec ?

Ha ha ! Oui.

La première fois, je me suis posée la question, mais c’était trop tard ! Je me suis : « Oh, c’est pas grave… au pire j’irai à la pêche ! »

Quelle méconnaissance de mon périnée. Mon Dieu ! Ho’oponopono.

Toi l’organe le plus adaptable de mon corps, qui m’a permis de porter et de délivrer la vie à trois reprises, je suis tellement désolée de t’avoir méconnu jusque là ! Je vais remédier à cela.

Donc, oui, on peut faire pipi avec un œuf de jade dans le vagin. Le méat urinaire s’ouvre, et le vagin tient l’œuf. C’est magique !!!

Et on peut aussi à l’occasion, se retrouver à aller à la pêche… Il est comme ça, Jack, il n’en fait qu’à sa tête. Il ne se pose pas de question. Quand il est temps pour lui de s’en aller, ben, il s’en va…

.

Faut-il parler autour de soi de son projet de s’acheter un œuf de jade ?

C’est vous qui voyez ! Moi, je l’ai fait, avec réticence, et le ricanant « Ah oui, c’est un sex toy en fait ! » que j’ai  reçu en retour a bien failli signer l’arrêt de mort (dans l’œuf 😉 ) de cette expérience.

Vous remarquerez que cela confirme que j’avais un paquet de trucs à nettoyer au niveau de mon féminin ! Ha ha !

D’après mon expérience – et pas seulement celle avec Jack, là, je parle du point où j’en suis dans la vie – il faut déjà être suffisamment au clair avec soi, avant de demander l’avis des autres.

D’où vient ce projet ? Est-ce qu’il est directement inspiré par les gars de mon équipe  ?

les gars de mon équipe

Ou est-ce que c’est parce que j’ai pensé que peut-être ça serait bien, etc ?

Dans le premier cas, c’est-à-dire si c’est une idée, une inspiration, et si je suis OK avec ça (si je leur fais confiance, aux gars 😉 ) les objections, je pourrai les regarder avec intérêt. Tiens ? C’est intéressant… A quelle peur ça me renvoie ? De quelle croyance je prends conscience si j’écoute cette réflexion ? Et est-ce que je choisis de la garder ?

Bon, mais là, il faut quand même en être à un haut niveau de zenitude avec soi sur le sujet, hein !

Donc, faut-il en parler ? Je dirais… ça dépend à qui. 🙂

.

Et vous MaReine, vous vous en posez, des questions sur le sujet ?

 

Suite au prochain épisode…


A propos d’Aurélie

J’accompagne les femmes « dans tous leurs états » à retrouver la sérénité, en se reconnectant à leur nature féminine profonde.

Je vous aide à retrouver votre puissance, et à porter haut votre couronne, MesReines.

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Jack et moi – épisode 4 : les vacances de Jack  0

« Jack et moi » raconte mon aventure avec mon œuf de jade. Les épisodes précédents sont ici. Dans l’épisode d’aujourd’hui, vu que je suis en vacances 🙂 je vous raconte les vacances de Jack.

.

L’hiver, un bon moment pour les vacances

De temps en temps, Jack prend des vacances. Il faut dire qu’il bosse tellement sinon ! Alors, l’hiver, il se met au vert.

les vacances de Jack

L’hiver, chez moi, c’est une fois par mois 🙂 (Pour plus d’explication, voir cet article).

L’hiver, c’est le moment de mes règles. A ce propos, je voulais vous dire que les gars m’ont envoyé une super idée d’accompagnement en ligne « Les Saisons de la femme », pour réconcilier les femmes avec leur cycle, et que c’était juste avant que je ne parte en vacances, donc je vous en reparle bientôt 🙂 . Pour être tenue au courant, inscrivez-vous ici.

.

« Jack », vous ne trouvez pas que ça sonne « aventure » ? Comme dans « Jack et le haricot magique » 😉

Quand je suis dans mon hiver, donc, je choisis un bel endroit pour Jack, je creuse un trou, et je le mets dedans. La dernière fois, c’était sous les noisetiers – il vaut mieux le noter, hein 😉

Jack et moi épisode 4

Puis je rebouche le trou, et je le laisse là quelques jours. Le temps de mon hiver.

DSCF7919

C’est bien pour lui, parce qu’il se nettoie, dans la terre.

C’est bien pour moi, aussi, d’avoir un vrai contact avec la Terre. Encore plus direct que faire pipi sur le gazon 😀 .

Allez, je retourne à mes vacances 😉

Suite au prochain épisode…


A propos d’Aurélie

J’accompagne les mères actives « dans tous leurs états » à retrouver la sérénité, en se reconnectant à leur nature féminine profonde.

Je vous aide à retrouver votre puissance, et à porter haut votre couronne, MesReines.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer